Jul 11

Seul mais en vacances !

seul mais en vacance

L’idée de partir seul en vacances vous fait-elle peur ?

D’où cette peur provient-elle ? Comment s’en débarrasser ?

Début juillet, nous sommes aux portes des vacances d’été. Un bon nombre d’entre nous s’apprête à partir en vacances en famille ou entre amis. Cependant, pour certaines personnes, l’idée de partir en vacances, voir ne serait-ce que de prendre des vacances, est déprimante et stressante. Pourquoi ?

Parce qu’elles sont seules et voient cette période estivale comme un moment de solitude de plus à affronter.

 

De nombreuses pensées, trottant dans leur tête, sont à l’origine de cet état d’esprit, telles que :

  • A quoi bon prendre des vacances, je n’ai personne avec qui partir.
  • Je n’ai personne avec qui partager ces moments, donc ce serait du gâchis.
  • Etant seul, je ne vais pas m’amuser.
  • Et si je ne m’amuse pas, alors je vais gâcher mon temps.
  • Les autres autour de moi vont s’amuser et moi, j’aurai l’impression de ne pas être à ma place ou de ne pas mériter mes vacances.
  • Plus je verrai de gens ensemble, appartenant à un groupe, plus je me sentirai seul et abandonné, et/ou je les envierai pour ce qu’ils ont.
  • Etc…

A l’origine de ces pensées négatives, on retrouve ici un grand nombre de nos peurs primitives (anxiété, peur du rejet, de l’inconnu…) liées à nos besoins fondamentaux (besoin d’amour et de connexion, de contribution, d’importance…).

Pour une personne ayant des pensées comme celles-ci, il est quasiment garanti qu’elle ne prendra pas de vacances (continuer de travailler lui assurant au moins la compagnie de ses collègues et une activité à faire dans la journée). Si elle en prend, elle ne fera probablement rien et ne sortira pas car incapable de faire quelque chose toute seule, ne serait-ce qu’un cinéma ou aller lire un livre sur la plage.

Avec ce genre d’attitude, cette personne ne rencontrera par conséquent personne et arrivera à la fin de l’été sans être partie et en étant tout aussi fatiguée qu’avant, voir même plus ; sans compter le fait que son sentiment de solitude augmentera, alors que son estime d’ellemême diminuera.

 

Dans mes sessions de coaching, je répète toujours à mes clients que :

C’est votre pensée que vous avez de la situation qui génère vos émotions et sentiments, qui eux-mêmes vont générer vos actions et réactions.

cercle de pensée

Par conséquent, pour changer les résultats et avoir le courage de prendre des vacances ou partir quand on est seul, il convient de changer ses pensées au sujet de cette situation.

 

Voici des exemples de pensées qui pourraient faire changer la perception de cette situation à une personne ayant peur de partir seule en vacances :

  • Si j’attends que la situation soit parfaite ou que les emplois du temps de mes amis coïncident avec le mien pour prendre mes vacances, je n’en prendrai jamais. Or, j’ai moi aussi besoin de repos et de me ressourcer.
  • Si je pars, je vais probablement rencontrer de nouvelles personnes, alors que si je ne pars pas, c’est garanti je resterai seul.
  • Même si je ne m’amuse pas autant que si je partais avec quelqu’un, au moins j’aurai fait quelque chose de mes vacances : je me serai donné une chance de rencontrer de nouvelles personnes, de vivre une nouvelle expérience…
  • Quand je retournerai au bureau, au moins j’aurai quelque chose à raconter à mes collègues.
  • Etc…

 

Changer sa pensée est donc l’une des possibilités pour lutter contre cette peur/gêne de faire des activités seul, mais il en existe bien d’autres que je passe souvent en revue avec mes clients, telles que :

  • Changez votre attitude pour une énergie plus anabolique dans votre vie. Ayez la « positive attitude » !
  • Boostez votre estime de vous-même. Ça tombe bien, vous êtes en vacances et vous avez justement du temps pour vous. Alors faites vous plaisir.
  • Libérez votre pensée du regard des autres et de l’importance que vous portez à leurs jugements. Vous êtes seul ? Oui, et alors ? Ce n’est pas un crime et vous avez le droit de profiter de cette belle plage tout comme les autres.

 

Pour fêter l’arrivée des vacances et l’été qui promet d’être ensoleillé, je vous propose une offre unique :

coaching special ete

 

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Ou rejoignez la newsletter pour recevoir tous les derniers articles directement dans votre boite aux lettres. Merci d’avance :

Partagez ce post
Rejoignez la newsletter

A très bientôt,

Jérôme


Celui d’avant ou celui d’après ? Choisissez :

Envie de lire l’article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l’article qui vient juste avant ? Cliquez ici :


Vous aimerez peut-être lire ces articles :


Juste au cas où… Je suis pour des articles sans aucune faute d’orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m’envoyant un mail à jerome(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés. Je corrigerai tout ça au plus vite.

2 pings

  1. […] Seul mais en vacance […]

  2. […] Seul mais en vacance […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.