«

»

Nov 07

Se Libérer de la Peur du Rejet

Se libérer de la peur du rejet

Bonjour et bienvenue dans ma série de vidéos intitulée “Mon Défi Confiance : Prise de parole en public”.

Dans cette série de vidéos, vous serez non seulement les témoins de ma progression mais aussi mon soutien. Vous allez pouvoir suivre en direct mon défi qui est de vaincre ma peur de parler en public, avec pour objectif de tenir ma première conférence devant des centaines de personnes d’ici 1 an.

Afin de relever mon défi, je suis ma propre méthode : la méthode des 6 Atouts.

Aujourd’hui, j’ai suivi les étapes du sous-atout du rejet et de la compétition.

Comment faire pour se libérer de la peur du rejet et comment transformer la compétition en motivation !

Etape 1 : Se Libérer de la Peur du Rejet

La peur du rejet, tout comme toute autre peur, n’est que notre anticipation d’une situation qui ne s’est pas encore passée mais que nous anticipons comme étant douloureuse.

Etre réellement rejeté a effectivement des conséquences dans notre société actuelle.

Mais quelles sont les preuves que nous avons que nous allons vraiment nous faire rejeter ?

Quel degré de rejet peut-on accepter avant que ce ne soit vraiment douloureux ?

Combien de fois dans notre vie, avons-nous vraiment été rejetés au point où les conséquences ont véritablement changées notre vie toute entière ?

 

C’est en identifiant nos blocages intérieurs, telles que nos croyances limitantes et nos suppositions, que nous pouvons comprendre que le rejet n’existe pas si souvent que cela.

De plus, le rejet nous est douloureux car il est interprété comme étant une opposition à nos besoins de sécurité, d’importance et d’amour.

Mais si au lieu de dépendre des autres pour remplir ces besoins, nous comprenons que nous sommes les seuls responsables de remplir ces besoins, alors nous pouvons nous libérer de la peur du rejet des autres et nous concentrer sur notre propre acceptation de nous-meme.

 

Etape 2 : Transformer la Compétition en Motivation

La compétition n’est qu’une question de point de vue.

Car nous pouvons très bien voir les autres, faisant la même chose que nous ou ayant ce que nous désirons avoir, comme des ennemis sur notre route, nous volant ou nous empêchant d’atteindre notre but.

Ou alors, nous pouvons voir la compétition comme un challenge et une source de motivation pour dépasser nos propres limites et comme une façon de mesurer notre progression.

Il est même possible de voir la compétition comme des alliés faisant la même chose que nous, donc ayant le même objectif, et par conséquent pouvant nous aider pour atteindre un but commun.

Cela revient vraiment a ne pas tomber dans des niveaux d’attitude catabolique, comme je l’expliquais dans le sous atout identité.

 

Partagez ce post
Rejoignez la newsletter

A bientôt,

Jérôme

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>