«

»

Jul 25

J’ai vaincu ma timidité

Quand l‘univers vous met à l’épreuve, comment réagissez-vous ?

Quelle est votre attitude face à ce que vous percevez comme une difficulté ?

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation où “le ciel semble vous tomber sur la tête”, ou l’univers semble se moquer de vous et vous tester ?

Comment avez-vous réagi ? Que vous êtes-vous dit ?

Cela nous arrive à tous très souvent. Et aujourd’hui, j’aimerais partager avec vous la dernière fois où cela m’est arrivé et comment j’ai vaincu ma timidité par la même occasion.

Quand l’univers vous met à l’épreuve

La semaine dernière, j’ai eu l’honneur de recevoir une invitation de Max Piccinini pour son séminaire Destination Réussite !

Comblé par cette gentillesse, je décidai de m’y rendre, me disant que cela serait une bonne occasion de tester mes blocages intérieurs ainsi que de me retrouver entouré de personnes positives cherchant à s’améliorer chaque jour.

Rien que cette pensée de voir cet évènement comme une opportunité de repousser mes limites et de m’entourer des bonnes personnes, aurait pu être tout à fait différente.

J’aurais pu me dire que je connaissais déjà tous les principes enseignés et donc, que je n’avais pas besoin de cela.

Par conséquent, mes actions auraient été différentes et je n’aurais donc pas fait le choix d’y aller.

 

Arrivé au premier jour du séminaire, alors que je sortais de la bouche de métro que j’avais estimé, la veille sur Google,  être la plus proche du lieu, je me rendis compte que la salle se trouvait à 37 minutes à pieds d’ici et qu’il n’y avait pas d’autres moyens pour s’y rendre.

Sauf que l’heure d’arrivée maximale pour retirer les billets était dans 20 minutes !

Autant vous dire que là, je me suis retrouvé devant le choix de ma pensée pour faire face à cette situation. (Tout comme vous avez le choix au moment où vous lisez ces lignes de me juger ou non. Avouez-le, c’est ce que vous alliez faire.)

  • Soit je décidais de me dénigrer et me dire que j’étais stupide et pas assez organisé, tout en allant vers le lieu en trainant de la patte et en m’insultant tout le long.
  • Soit je décidais de m’auto apitoyer sur mon sort, en me demandant pourquoi ça m’arrivait à moi à chaque fois ; et par dépits et devant l’impossibilité d’être à l’heure, je décidais de rentrer chez moi.
  • Soit je décidais de m’énerver, de rejeter la faute sur Google pour m’avoir suggéré cette station de métro et sur le système de bus pour ne rien mettre en place pour desservir mieux cet endroit. Voir même d’en vouloir à Max Piccinini pour avoir choisi un endroit si isolé comme lieu de séminaire !

J’avais tous ces choix devant moi, et avouez-le, ce sont les choix qui semblent être les plus couramment fait par la plupart d’entre nous.

Mais en réalité, j’avais d’autres choix possibles :

1) J’acceptais ma part de responsabilité quant à mon manque d’organisation et je prenais mon courage à deux mains pour accélérer le pas, voir même courir pour arriver à temps.

2) Je pouvais voir cela comme une épreuve que l’univers m’envoyait pour tester ma motivation à participer à ce séminaire Destination Réussite, et je décidais de relever le défi coute que coute.

Forte heureusement pour moi, j’ai décidé de voir cela comme un défi  et je me mis donc à courir et fis de la marche forcée afin d’arriver au plus vite.

Grace à cela, je pu arriver à temps au lieu de rendez-vous mais transpirant de partout à grosses gouttes devant une foule de personnes amassées devant l’entrée, attendant l’ouverture de la salle.

Dans cette situation, je me suis tout de suite mis à penser que TOUT le monde était en train de me regarder dégoulinant de sueur, écœuré de voir cette personne dans un état pareil. Jugements, critiques…. Bref, j’ai tout de suite perçu cette situation comme embarrassante et mes pensées se sont tout de suite tournées vers ma propre personne.

C’est ce qu’on appelle en anglais devenir “Self-conscious”.

Cette fois, aux vues de ces pensées, ma réaction fut de me mettre de côté, à l’écart des autres pour aller reprendre mon souffle et sécher un peu.    😳

Ceci dit, au lieu de me faire des réflexions du genre : “La journée commence bien !  😥 “, j’ai préféré me concentrer sur ce que j’allais faire de cette journée et profiter de ma mise à l’écart pour observer les personnes et leurs comportements.

La première journée se déroula parfaitement. Max Piccinini mit tout le monde à l’aise très vite et présenta des concepts de développement personnel importants qui changèrent la vie de certaines personnes présentes.

L’un des objectifs que je m’étais fixé avant de venir, était d’aborder de nouvelles personnes et de leur parler de mes coachings et de voir comment je pouvais les aider. Cela, dans le but de valider si, oui ou non, j’avais vaincu une fois pour toute ma timidité et ma peur d’aborder de nouvelles personnes.

Je dois bien vous l’avouer, la situation qui semblait me faire le plus peur et pour laquelle je passais le moins souvent à l’action, il n’y a de cela qu’un an en arrière, était le moment de l’approche volontaire de ma part vers un inconnu.

J’avais déjà réussi à vaincre ma timidité sur bien d’autres aspects dans le passé, mais celui-là restait celui qui avait le plus de mal à partir.

Un de mes objectifs était donc de tester cette peur.

Je décidai donc de prendre les choses en main et de créer des occasions.

Durant la matinée, je rencontrai une coache qui, comme moi, était venue voir le séminaire de Max. Le contact se fit parfaitement grâce aux multiples occasions du séminaire de choisir un partenaire et faire les exercices avec.

A la pause, je pris mon courage à deux mains et j’abordai une autre personne, tout simplement en lui demandant si le séminaire lui plaisait et ce qu’il était venu y chercher.

Fort de ces expériences positives, je décidai d’aller parler à Max Piccinini directement. Même si mon cœur battait un peu plus fort pour aller lui parler, j’avais préparé, la veille, au calme, une phrase d’approche et une question.

Confiant de mes succès précédents et préparé en avance avec ma phrase, je m’approchai de lui et lui dis :

“Bonjour Max, je voulais te remercier pour ton séminaire incroyable et pour l’invitation que tu m’as envoyée il y a quelques jours.

Moi-même étant coach en développement personnel, attitude et niveaux d’énergie, je trouve ton travail extraordinaire.

Je voudrais faire un témoignage de mon expérience ici. Serais-tu intéressé par faire une interview ou un webinaire ensemble pour parler de ce séminaire et de comment tu en es arrivé là ?”

Et tout souriant et sincèrement, il accepta et m’invita à le contacter par email pour planifier tout cela.

J’espère donc dans un futur proche être en mesure de vous présenter une interview de Max Piccinini.

Mais même si cela ne devait pas se produire, au moins je me suis prouvé à moi-même que je suis capable d’aller au-delà de ma peur d’approcher des inconnus, voir des célébrités. Et cela rejoint l’objectif de Mon Défi Confiance de parler en public, dont l’une des étapes intermédiaires est de trouver d’autres coaches ou experts pour faire des interviews ensembles.

Je pourrais continuer mon histoire comme cela pendant encore quelques temps, car à la soirée du séminaire je continuai à aborder d’autres personnes, puis le lendemain matin, l’univers testa encore ma motivation en fermant tous les ponts qui menaient au métro à cause du feu d’artifice du 14 Juillet…

Mais je suis sûr que vous avez maintenant compris le message que je veux faire passer dans cet article. Et c’est une notion que Max enseigne également dans son séminaire :

A chaque évènement qui se produit dans votre vie, vous avez le choix de votre pensée et de vos émotions, qui détermineront votre action ou réaction, et donc votre résultat.

Evènement + Pensée = Résultat

Votre pensée détermine votre attitude ! Alors choisissez la bien.

Quelles pensées voudriez-vous avoir ? Comment auriez-vous réagi face aux situations décrites dans cet article ? Comment réagissez-vous quand l’univers semble mettre des obstacles sur votre route ?

Partagez avec moi vos pensées et réactions dans le commentaire ci-dessous.

Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ?

Merci de partager cet article sur Twitter, sur Facebook ou chez Google+ en cliquant sur un ou plusieurs des boutons ci-dessous. Si vous l’avez trouvé sympa, bien sûr ! Ou rejoignez la newsletter pour recevoir tous les derniers articles directement dans votre boite aux lettres. Merci d’avance :

Partagez ce post
Rejoignez la newsletter

A très bientôt,

Jérôme, venant de valider sa victoire sur sa timidité  😀


Celui d’avant ou celui d’après ? Choisissez :

Envie de lire l’article qui vient juste après celui-ci ? Cliquez là :

Envie de lire l’article qui vient juste avant ? Cliquez ici :


Vous aimerez peut-être lire ces articles :


 Juste au cas où… Je suis pour des articles sans aucune faute d’orthographe ! Si vous en avez repéré une ou plusieurs dans cet article, alors merci de me le signaler en m’envoyant un mail à jerome(at) le présent nom de domaine, en indiquant le ou les mots concernés. Je corrigerai tout ça au plus vite.

1 comment

3 pings

  1. Plueckebaum

    Bravo, vraiment….
    Je me vois a travers vos histoires

  1. Seul mais en vacances ! - AtoutsConfiance.com

    […] J’ai vaincu ma timidité […]

  2. Vaincre sa timidité - AtoutsConfiance.com

    […] J’ai vaincu ma timidité […]

  3. Différence entre être introverti et être timide

    […] J’ai vaincu ma timidité […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>